dijous, 21 de maig de 2015

Louis Aragon (1)

J'ATTENDS SA LETTRE AU CRÉPUSCULE

Sous un ciel de cretonne
Pompadour et comment
Une petite auto
Navigue
              Et l'écho ment
Et qu'est ce chant qu'entonne
Le soir au bois dormant
Dans le parc monotone
Où rêve un régiment
Qui dans l'ombre cantonne
Au fond du bel automne

Que les heures tuées
Guerre à Crouy-sur-Ourcq
Meurent mal Et tu es
Mon âme et mon vautour
Camion de buées
Mélancolique amour

Qui suit l'avenue et
Capitaine au long cours
Quitte pour les nuées
Les terres remuées
Y vois-tu ma maîtresse
Triste triste et rêvant

Et cette dorure est-ce
Trésor mordu souvent
Sa coiffure terrestre
Que me dit-elle ô vent
Que me dit-elle Reste
Reste ici comme avant
Les batailles de l'est

Rien dit le vaguemestre

                                      Louis Aragon


ESPERO LA SEVA CARTA AL CREPUSCLE

Sota un cel de cretona
Pompadour i com és això
Un cotxet
Navega
            I l'eco ment
I quin és aquest cant que entona
El vespre del bosc dorment
Al parc monòton
On somia un regiment
Que a l'ombra s'acantona
Al fons de la bella tardor

Quina d'hores occides
Guerra a Crouy-sur-Ourcq
Moren malament I tu ets
La meva ànima i el meu voltor
Camió de bafs
Melancòlica amor

Que segueix l'avinguda i
Capitana al llarg del passeig
Abandona per les nuvolades
Les terres remogudes
Tu hi veus la meva  amant
Trista trista i somiant

I aquesta dauradura és
Tresor mossegat sovint
El seu pentinat terrestre
Què em diu ella oh vent
Què em diu ella Resta
Resta aquí com abans
Les batalles de l'est

No tens res diu el carter

                                        L.A.
                                        (Versió catalana: BRG)


louis aragon
Louis Aragon
Fotografia: galeri.uludagsozluk.com

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada