diumenge, 10 de gener de 2016

Alain Jouffroy (1)

VŒU

Qu'il s'enfonce
le pieu
dans la banquise où ton sourire se crispe
qu'il s'enfonce
le trépan rêveur sous le poids duquel tu trembles
qu'il s'enfonce jusqu'à tes dents
le piolet pour monter à l'assaut de ta force
qu'il s'enfonce en toi jusqu'à
I'ankylosement des sources
qu'il s'enfonce et te sépare de ta moelle
femme-entonnoir
qu'il n'épargne pas le noyau de ta cervelle
je cherche en toi l'aiguille de la meule et mes après-midi braquent leurs radars vers la solitude de ton mât
                                                    Alain Jouffroy

VOT
Que s'enfonsi
l'estaca
al banc de glaç on el teu somriure s'hi amoïna
que s'enfonsi
el trepant somiador sota el pes del qual tremoles
que s'enfonsi fins a les teves dents
el piolet per a pujar a l'assalt de la teva força
que s'enfonsi en tu fins a
l'anquilosament de les fonts
que s'enfonsi i te separi de la teva mèdul·la
dona-embut
que no estalviï el nucli del teu cervell
jo en tu hi busco l'agulla del paller i les meves tardes apunten els radars cap a la solitud de la teva asta
                                                           A.J.
                                                (Versió catalana: BRG)

 A Retrospective
Roy Lichtenstein (1923-1997)

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada