divendres, 9 de gener de 2015

Paul Éluard (2)

La nuit n'est jamais complète. 
Il y a toujours puisque je le dis, 
Puisque je l'affirme, 
Au bout du chagrin, 
une fenêtre ouverte, 
une fenêtre éclairée. 
Il y a toujours un rêve qui veille, 
désir à combler, 
faim à satisfaire, 
un cœur généreux, 
une main tendue, 
une main ouverte, 
des yeux attentifs, 
une vie : la vie à se partager. 

Paul Éluard.

La nit no és mai completa.
Sempre hi ha ja que jo ho dic,
Ja que jo ho afirmo,
Al capdavall de la pena,
una finestra oberta,
una finestra il·luminada.
Sempre hi ha un somni que vetlla,
desig a curullar,
gana a satisfer,
un cor generós,
una mà estesa,
una mà oberta,
uns ulls atents,
una vida: la vida a compartir.

Paul Éluard
(Versió catalana: BRG)






Fotografies: BRG

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada