dimecres, 11 de gener de 2017

Philippe Jaccottet (15)

LA VOIX

Qui chante là quand toute voix se tait?
Qui chante avec cette voix sourde et pure un si beau chant?
Serait-ce hors de la ville, à
Robinson, dans un jardin couvert de neige?
Ou est-ce là tout près, quelqu'un qui ne se doutait pas qu'on l'écoutât?
Ne soyons pas impatients de le savoir puisque le jour n'est pas autrement précédé par l'invisible oiseau.
Mais faisons seulement silence.
Une voix monte, et comme un vent de mars aux bois vieillis porte leur force, elle nous vient sans larmes, souriant plutôt devant la mort.
Qui chantait là quand notre lampe s'est éteinte?
Nul ne le sait.
Mais seul peut entendre le cœur qui ne cherche la possession ni la victoire.

                                                             Philippe Jaccottet
LA VEU

Qui canta allà quan tot calla?
Qui canta amb aquesta veu sorda i pura un cant tan bell?
Deu ser fora de la ciutat, a
Robinson, a un jardí colgat de neu?
O és allà més prop, algú que ni se n'adonava que se l'escoltava?
No ens impacientem de saber-ho, ja que d'altra manera el dia no l'ha precedit l'ocell invisible.
Però mantinguem-nos tan sols en silenci.
Una veu puja, i com un vent de març als boscos envellits hi du la seva força, 
ella ens arriba sense llàgrimes, somrient més aviat davant la mort.
Qui cantava allà quan la nostra llàntia s'ha apagat?
Ningú ho sap.
Però sols pot entendre el cor qui no busca ni la possessió ni la victòria.

                                                                       Ph.J.
                                                  (Versió catalana: BRG)


Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada