dilluns, 16 de gener de 2017

Philippe Jaccottet (18)

LUNE D'HIVER

Pour entrer dans l'obscurité prends ce miroir où s'éteint un glacial incendie :
atteint le centre de la nuit, tu n'y verras plus reflété qu'un baptême de brebis
Jeunesse, je te consume avec ce bois qui fut vert dans la plus claire fumée qu'ait jamais l'air emportée
Ame qui de peu t'effraies,
la terre de fin d'hiver
n'est qu'une tombe d'abeilles
                                              Philippe Jaccottet

LLUNA D'HIVERN
Per tal d'entrar a l'obscuritat, agafo aquest mirall on s'hi apaga un glacial incendi :
assolit el centre de la nit, sols hi veuràs reflexat un baptisme d'ovelles
Jovenesa, et consumeixo amb aquest bosc que fou verd dins el fum més clar que mai l'aire va emportar-se'n
Ànima que de poc t'espaventes,
la terra de final d'hivern
no és altra que una tomba d'abelles
                                                                 Ph.J.
                                                     (Versió catalana: BRG)
Fotografia: Yva (Else Neulander-Simon) (1900-1942)
`[Un soldat alemany li dispara a un jueu a la vora d'una fossa comuna, a Vinnitsa, Ucraïna, 1941]

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada